EuroQuity Blog

MatchValue : Le nouveau logiciel de valorisation des entreprises

Jacky OUZIEL, membre de la CNCEF (Chambre Nationale des Conseils Experts Financiers), Conseiller en Investissements Financiers



MatchValue : Le nouveau logiciel de valorisation des  entreprises
Un nouveau service en ligne unique et innovant

L’idée de départ est pragmatique : comment évaluer équitablement une entreprise, ce quelque soit sa position 
lors d’une négociation ? Comment parvenir à une valeur transactionnelle acceptable par les parties prenantes : 
vendeur et acheteur, entrepreneur et investisseur, conseils (évaluateur, expert financier, banquier, expert 
comptable, avocat, notaire, fiscaliste) ?
 
Les méthodes classiques d’évaluation, du type : multiple de Chiffre d’Affaires, de Résultat Net, 
d’EBIT/EBITDA, voire de comparable ou de DCF (Discounted Cash Flow) sur 10 à 15 ans semblent largement 
obsolètes… dans un contexte où la visibilité est généralement à court terme.
 
Il faut pouvoir évaluer une entreprise, à partir de sa véritable richesse que sont ses A.I.S (Actif Immatériels 
Stratégiques), tels que Capital Humain, Capital Relationnel, Capital Organisationnel, Capital Innovation, le 
Business Modèle… que la comptabilité ne prend guère en considération même avec les normes IFRS alors que 
les Pouvoirs Publics nord-américains et européens intègrent désormais les AIS dans le calcul du PIB.
 
Pour parvenir à mesurer les AIS d’une entreprise, il convient de disposer d’un outil simple mais crédible – testé 
et validé par trois syndicats professionnels de la Finance (CNCEF, CNCIF, CNIOBSP) - qui soit capable de
délivrer rapidement (1/2 heure) un rapport d’une cinquantaine de pages explicitant chacun de ces Actif 
Immatériels Stratégiques. C’est ce que propose MatchValue, logiciel pertinent, rigoureux et fiable. 

Cette évaluation soulève en même temps la question de la subjectivité des éléments saisis par l’utilisateur de 
MatchValue. C’est la raison pour laquelle, une révision des paramètres est opérée par le logiciel qui intègre 
divers éléments sectoriels et données statistiques, permettant in fine d’obtenir une valeur objective.

Comment cela marche ?
 
Au départ, on introduit certains éléments fondamentaux issus des liasses fiscales ou/et du Business Plan, jusqu’à 
3 années (historique ou/et prévisions). 
 
Le logiciel calcule alors une « image extracomptable » de l’entreprise, que l’on qualifie de Goodwill (ou 
Survaleur). A partir du questionnaire en ligne, on vient pondérer par diverses décotes ou surcotes ces données, en 
termes micro-économique et opérationnel, méso-économique et macro-économique. On ajoute alors le montant 
des capitaux propres ainsi que la trésorerie nette pour obtenir in fine la valeur équitable de la société, ce 
quelque soit son stade de développement en fonction de son Business Modèle.
 
Quels bénéfices pour la transaction ?
 
Le rapport édité par MatchValue constitue un support objectif lors des pourparlers (levée de fonds, cession, 
acquisition, partage, succession). Il permet aux parties de gagner du temps en raison de la transparence des 
données, ce qui va générer davantage de confiance, fondement basique indispensable pour finaliser 
une transaction financière.
Il peut en outre être d’un usage récurrent : il permet périodiquement de faire un point lucide avec toutes les 
parties prenantes et de mesurer ainsi la création de valeur.
 
Alors, pour la valeur d’une entreprise rendez-vous sur le site www.matchvalue.fr


le Lundi 15 Septembre 2014


1.Posté par Philippe BAU le 07/10/2014 13:09
Toujours la même critique que par rapport au très proche THESAURUS BERCY (qui a pompé sur qui ?) : c'est toujours déconnecté de la réalité du marché des actifs séparables et ça a de la difficulté à se brancher directement sur la réalité de ce qui se vie dans la vraie vie des entreprises. Ca reste un outil de vulgarisation pour aider les béotiens à comprendre que la création de valeur n'est pas que dans les bilans financiers

2.Posté par ouziel le 08/10/2014 13:39
Par rapport au point de vue que vous exprimez, voici ma réponse :

1° Il existe deux versions du Thésaurus Bercy. Une première relative au vocabulaire.
Une seconde relative aux calculs que l'on souhaite obtenir depuis des mois, mais en vain jusqu'à ce jour...

2° Ma méthode pré-existe depuis des années et bien avant sa mise en forme logicielle.

3° Ce logiciel permet, au-delà des Béotiens, de se forger d'une part, une idée précise sur chacun des Actifs Immatériels Stratégiques, analysés séparément, mais c'est bien leur dynamique - au coeur de la vraie vie des entreprises - qui crée la valeur extra-financière des entreprises (Goodwill = survaleur) et,
d'autre part, de parvenir à une valeur équitable pour chaque partie à l'acte (cédants et acquéreurs & entrepreneurs et investisseurs).

Nouveau commentaire :

 
Soyez informé et inscrivez-vous à notre newsletter