EuroQuity Blog
Rejoignez le webinaire Attijariwafa Bank le 25 novembre à 16h!
Notre partenaire, la banque Attijariwafa, organise un webinaire sur le thème "L'industrie du futur dans le contexte Covid-19".
Rendez-vous le 25 novembre à 16h!
Inscriptions ici
Facebook Twitter LinkedIn
La sélection des 6 startups sélectionnées pour le e-pitch France du 26/11 à 17:00 CET

La prochaine session française d’e-pitch aura lieu le jeudi 29 Octobre 17:00 CET. 

Chaque dirigeant aura 7 minutes pour vous convaincre de le suivre. Vous pourrez lui soumettre vos questions en ligne après chaque pitch.  

>> Pour s’inscrire, c’est par ici << 

Au programme :  


 

Facebook Twitter LinkedIn
Les Braintech ont la côte !
Serious fact : les 7 milliards de cerveaux humains sur Terre auront besoin d’aide pour faire face à la prochaine révolution industrielle. C’est ce que souligne le rapport publié par le World Economic Forum. En effet, avec le boom de l’intelligence artificielle, les technologies de la braintech représentent un grand espoir pour le cerveau humain.
En avance sur le sujet, le milliardaire Elon Musk l’a déjà compris avec sa start-up Neuralink. Son projet ? Augmenter la mémoire ou bien piloter des terminaux grâce à une puce implantée dans le cerveau. La puce Neuralink a récemment été testée sur un cochon nommé Gertrude lors d’une conférence animée par Elon Musk et diffusée en direct sur Youtube.
 
Les entreprises françaises ne sont pas en reste, tout comme les investissements. On peut prendre pour exemple les 57 millions de dollars levés en 4 ans par Dreem, la start-up française, spécialiste du sommeil. Another Brain, qui a créé une intelligence artificielle qui simule celle du cerveau humain, a aussi levé 29 millions d’euros depuis sa création. En bref, l’engouement est réel.
Sur EuroQuity, la tendance s’observe également :
 
Braincool tech où comment soulager notre cerveau :
 
D’après une étude réalisée par OpinionWay pour la fondation Ramsay Générale de Santé, 89% des français se sentent stressés. La mauvaise gestion du stress peut entrainer des problématiques de santé ou bien de productivité pour une entreprise. C’est précisément le problème qu’a décidé de combattre MyBrain Technologies.
Spin-off de l'institut du cerveau basée à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, la start-up analyse l’activité cérébrale humaine à large échelle. L'objectif est d’identifier et d’exploiter des neuro-marqueurs liés à des processus cérébraux spécifiques sur le marché du bien-être et de la santé mentale.
Leur premier produit, Melomind, est un programme d’entrainement pour combattre le stress grâce à un casque captant les ondes alpha -les ondes du stress.
 
Le bien-être au travail est un enjeu de taille, surtout pendant cette période de confinement et le recours massif au télétravail. En effet, d’après une étude de l’IFOP, 81% des salariés considèrent qu’il s’agit d’un enjeu prioritaire, soit une hausse de 25 points en moins de 2 ans.
 
Let me Think prend ce problème à bras le corps. Après avoir créé un totem permettant de ne plus être distrait par son téléphone pendant les horaires de travail, la start-up se lance dans le BtoB. En effet, la société a développé la plateforme d’analytics RH Ben. Cette dernière permet d’analyser l’impact des pratiques numériques (Teams, Mail, Outils Métier …) sur le bien-être, l’engagement ou encore la productivité des collaborateurs. Pour cela, Ben collecte les données d’utilisation des outils numériques ainsi que des réponses à des questionnaires adressés aux collaborateurs. Une fois croisées, la plateforme analyse ces données et fait ressortir des recommandations permettant aux managers de prévenir certains risques (fatigue professionnel, turnover, …), d’objectiver le dialogue social et d’accompagner la réussite de plans d’actions (nouvel outil, droit à la déconnexion).
Lancé il y a quelques mois, et développé en collaboration avec un équipe de psychologues, Ben a déjà convaincu une entreprise de 80 salariés dans le milieu du conseil.
Les fondateurs entendent poursuivre le développement de Ben auprès de plus grandes structures.
 

Sleeptech, ou comment favoriser un sommeil réparateur
 
Le marché émergeant de la sleeptech n’est, pour sûr, pas en sommeil. En effet, ce dernier pourra atteindre 80 milliards de dollars d’ici fin 2020. Les investisseurs ont eu le nez creux avec des investissements importants : le bandeau connecté de Dreem ($ 57M levés) ou bien le sous matelas Withings (€ 53M levés).
En clair, les investisseurs de la place comptent bien exploiter le fait qu’une personne sur trois déclare avoir des troubles du sommeil.
 
Favoriser un sommeil réparateur, c’est aussi combattre les ronflements de votre conjoint. En effet, 25% des français ronflent >80 db de manière chronique. Pour information, 80 db, c’est le niveau moyen d’intensité sonore dans un RER. (emoji wow). Or, les ronflements sont causés par un affaissement de la langue et des voix du palais. Tongue Laboratory est une start-up parisienne qui a décidé de combattre ce fléau sonore. En effet, la société a développé une gouttière brevetée, le TRP (Tongue Right Positioner), qui efface toute forme de ronflement en 3 à 12 mois. Cette alternative à certaines machines imposantes est proposée par plusieurs praticiens partenaires, dont le nombre augmente continuellement. On vous le concède, le concept n'est pas tout à fait braintech, mais sans aucun doute sleeptech. 
 
Votre conjoint ne ronfle plus et le marchand de sable ne passe toujours pas ? Circular vous passe la bague au doigt pour analyser votre sommeil. Ne vous fiez pas au design épuré de la bague développée par la start-up, celle-ci regorge de capteurs qui analysent les données biométriques de son porteur. Les données sont corrélées puis analysées afin d’établir des diagnostics sur les causes des problèmes de sommeil. Des conseils sont ensuite prodigués pour améliorer la qualité du sommeil. Par exemple, la bague possède une option de vibration pour réveiller son utilisateur durant une phase légère de son sommeil.
 
En clair, l’expression « le sommeil est d’or » n’a jamais eu autant de sens.
 

Brainfitness : Renforcer ses capacités cognitives
 
Avant de commencer un régime, il est courant de faire un état des lieux de notre corps. Il en va de même pour notre cerveau. En effet, la start-up Elminda a mis au point un casque de capteurs non invasif mesurant l’activité de chaque zone de notre cerveau. Cette signature est ensuite comparée à une base de données afin d’évaluer la santé de notre cerveau, et donc, de pouvoir détecter plus tôt certaines pathologies comme Alzheimer. Dans le même temps, ce casque mesure la capacité d’attention ou de mémorisation de notre réseau de neurones.
 
Une fois votre le check-up de votre cerveau effectué, attelons-nous au renforcement de ses capacités. En effet, en vieillissant, notre cerveau perd de sa superbe et doit donc être entraîné régulièrement, tel un sportif, afin de rester en forme. Associez cela à l’utilisation intensive de nos smartphones et vous comprendrez la bonne idée de Marmelade : Nous déverrouillons en moyenne notre smartphone 150 fois par jour et cette opération n’a aucune valeur ajoutée. La start-up a donc décidé de créer une application qui nous pose une question à chaque fois que l’on déverrouille notre téléphone. Un classement se génère ensuite avec les participants au quizz sélectionné par l’utilisateur. Après s’être attaquée au marché du BtoB avec une commande de GRDF pour la formation continue de ses collaborateurs, place au BtoC. Les candidats au baccalauréat ou au brevet peuvent, par exemple, compléter leurs révisions grâce à cette application.
Facebook Twitter LinkedIn
1 2 3 4 5 » ... 143
 
Soyez informé et inscrivez-vous à notre newsletter